Journée de travail au chan1er fixa1on des dunes de Faux Cap (Photo: R. Randrianandrasana/PNUD Madagascar - Septembre 2019)

Les travaux de fixation des dunes se poursuivent à Faux Cap Betanty dans le district de Tsihombe Androy. 1800 personnes sont actuellement engagées dans ces travaux qui consistent à planter sur le sable du sisal et des lalandes sur 80 ha avec l'encadrement technique du Service Régional de l’environnement et du Développement Durable de l’Androy. Il s'agit du 3ème chantier de fixation des dunes mené par le Ministère de l'Economie et des Finances avec l'appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) dans le cadre de la mise en oeuvre du Plan de Relèvement et de Résilience des districts de l'Androy après les impacts du phénomène El Nino dans le Sud. En 2017-2018, près de 40 hectares de sables ont été déjà fixés permettant de préserver, voire sauver jusqu'à 70 hectares de terres cultivables dans la commune.

La fixation des dunes revêt une importance particulière le long de la côte de la commune de Betanty, située à l'extrême Sud de Madagascar. Du fait de l'agressivité du vent dans la localité, sur 17km le long de la côte , la migration des dunes a enseveli des champs de culture, des bâtiments administratifs, des tombeaux. Ce phénomène a fragilisé les activités économiques des communautés rurales de Faux Cap et environs alors que le site présente de fortes potentialités en matière touristique, halieutique et agricole . 

Groupe de femmes en train de planter le sisal sur les dunes de Faux Cap (Photo: R. Randrianandrasana/PNUD Madagascar - Septembre 2019)

L'approche CASH-EPARGNE est toujours adoptée dans la mise en oeuvre de ces travaux en partenariat avec l'institution de microfinance OTIV. Les personnes les plus vulnérables des communautés sont les principales ciblées pour participer aux travaux qui vont durer 60 jours. Durant cette période, elles perçoivent un revenu journalier de 4700 MGA soit près de 1,5USD à recevoir tous les 10 jours, en tenant compte du salaire minimum interprofessionnel de croissance actuel.  Parallèlement,  1 USD par jour travaillé est versé dans un compte épargne ouvert pour chaque travailleur. Les bénéficiaires suivent régulièrement aussi un programme d'éducation financière dispensé par l'institution de microfinance. A la fin du chantier, le fonds d'épargne est débloqué pour chaque individu sur présentation d'un nouveau mini-projet de création de revenu et assurer une entrée d'argent dans les ménages bénéficiaires.

"Personnellement, j'ai décidé de m'associer avec d'autres bénéficiaires deux hommes et une femme qui ont travaillé avec moi sur le chantier des dunes. Nous avons rassemblé nos épargnes respectives pour acheter une pirogue et investir dans la pêche. En deux mois, nous avons maintenant 5 chèvres et boucs" raconte Limbisoa, un homme âgé de 43 ans, père de 11 enfants, qui a participé aux travaux des dunes en 2018.

Limbisoa avec sa prise de langouste qui sera vendu à 30 000Ar le kilo (Photo: H. Razafindralambo/PNUD Madagascar - Décembre 2018)

« Les revenus des dunes m’ont beaucoup aidée. Certes, ils n’étaient pas suffisants mais rajoutés avec à mes propres économies, ils m’ont permis de bâtir ce local en bois et puis j’ai lancé ma petite épicerie. Le commerce se développe progressivement. Je gagne petit à petit des bénéfices » confie Clarisse Elia, 20 ans,  mère d’un enfant, déjà bénéficiaire des travaux des dunes.

Clarisse Elia à son épicerie (Photo: H. Razafindralambo/PNUD Madagascar - Décembre 2018)

6170 familles ont bénéficié directement des travaux de fixation des dunes menés par le Ministère de l’Economie et des Finances avec l’appui du PNUD à Faux Cap et Antaritarika, dans le district de Tsihombe Androy et à Ambazoa dans le district d’Ambovombe Androy. Non seulement, la fixation des dunes de Faux revêt un intérêt économique pour les familles vulnérables, mais également, l'initiative est une des solutions clés pour lutter contre la désertification et s'adapter au changement climatique. En début du mois de septembre, à l'initiative de l’équipe du Service Régional de l’Environnement et du Développement Durable de l’Androy, partie prenante clé dans ces travaux des dunes en assurant l’encadrement et le suivi de la plantation, RIO TINTO QMM (QIT Madagascar Minérals) de Fort Dauphin, le Madagascar National Parc (MNP) et l’association LAFA (Loharanon’ny Aina ny Faritra Arovana an-tanety ) de Madagascar ont fait une visite d'échanges sur les bonnes pratiques en matière de lutte contre de la désertification et de gestion durable de l’environnement sur les sites de fixation de dunes de Faux Cap.

 

Icon of SDG 01 Icon of SDG 08 Icon of SDG 13 Icon of SDG 15

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Madagascar 
Aller à PNUD Global