Marie Dimond, Représentant Résident du PNUD, Cour Suprême, 17 mars 2020

C’est pour moi un immense plaisir de me retrouver devant vous en cette matinée à l’occasion de cette remise officielle de matériels informatiques et de mobiliers à la Cour Suprême et à la Haute Cour de Justice de Madagascar.

Comme vous le savez, cette remise entre dans le cadre de l’appui apporté par le PNUD aux efforts menés par le Ministère de la Justice et les juridictions à tous les niveaux en matière de consolidation de l’Etat de droit, notamment dans l’amélioration du fonctionnement du système judiciaire, mais également dans le cadre de la lutte contre la corruptionw à Madagascar.

En effet, à travers la mise en œuvre du projet de Renforcement de l’Etat de Droit qui lie le PNUD au Ministère de la Justice, les acteurs au niveau des juridictions ont déjà pu bénéficier d’une série d’actions de renforcement de capacités dans différents domaines. Par exemple: la Réforme du Code de Procédure Pénale, l’exécution des décisions de justice, la Gestion des greffes et la mise en place du cadre statistique des affaires pénales. La remise de matériels et de mobiliers de ce jour est ainsi complémentaire à ces initiatives et vise à surmonter les obstacles d’ordre matériel aux changements que nous souhaiterions réaliser en matière d’amélioration du fonctionnement de la justice et de renforcement de l’Etat de droit. Ceci s'ajoute à d'autres interventions complémentaires dans le cadre de la lutte contre la corruption tel que l'appui à la mise en place du pôle anti-corruption, ou l'appui à des institutions comme le BIANCO ou le Comité de Sauvegarde de l'Intégrité ou aussi, le SAMIFIN.

Monsieur le Ministre,

Mesdames et Messieurs,

A travers cet appui constitué principalement de 25 ordinateurs avec imprimantes et leurs accessoires, de mobiliers composés d’armoires métalliques, de tables de bureaux et bureaux d’angle, de chaises avec écritoire et chaises visiteurs, nous faisons un pas de plus dans notre objectif d’efficacité de l’administration de la Justice ; nous visons une amélioration du fonctionnement de la Justice en général dans nos zones d’intervention, ainsi que celle de la Cour Suprême et de la Haut Cour de Justice en particulier. Mais surtout, nous souhaitons améliorer la confiance des citoyens malagasy envers le système judiciaire qui se doit être fort, efficace et au service de la population. 

Que de cette dotation résulte une nette diminution du nombre des dossiers en instance, des décisions non encore exécutées à cause des lacunes logistiques au niveau de la Cour Suprême. De même, qu’elles puissent soutenir l’opérationnalisation de la Haute Cour de Justice.

J’exhorte toutes les entités ici présentes d’en faire bon usage.

Monsieur le Ministre,

Notre soutien aux efforts nationaux de restaurer la justice et de consolider l’Etat de droit ne se limite pas à cette dotation. Notre appui va de la mise en œuvre d’initiatives contribuant à l’amélioration du fonctionnement de la chaîne pénale à l’amélioration de l’accès à la justice pour les populations vulnérables à travers les actions des Trano Aro Zo ou cliniques juridiques, en passant par la vulgarisation du droit. Je saisis d’ailleurs cette occasion pour attirer l’attention sur les enjeux de pérenniser les structures de cliniques juridiques mises en place et de les étendre dans d’autres localités du pays pour mieux protéger les droits des plus vulnérables.

Soyez donc rassuré, Monsieur le Ministre, que le PNUD reste votre partenaire pour l’instauration d’une Justice équitable et le renforcement de l’Etat de droit à Madagascar.

Enfin, pour terminer mon allocution, permettez-moi de féliciter les efforts conjoints déjà effectués et de saluer notre coopération mutuelle au seul bénéfice de la population. 

Je vous remercie de votre attention.

 

 

Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Madagascar 
Aller à PNUD Global