Mme Natasha van Rijn, Représentante Résidente du PNUD a participé à l'atelier de présentation de la Politique Nationale de la Bonne Gouvernance en visioconférence

(Liste protocolaire)

Mesdames et Messieurs,

C’est un insigne honneur pour moi, en tant que Représentante Résidente du PNUD de prendre part à cette cérémonie d’ouverture de cet atelier de présentation du projet de document de Politique Nationale de Bonne Gouvernance et de pouvoir féliciter tous les acteurs impliqués dans cette initiative de doter Madagascar d’une Politique Nationale de Bonne Gouvernance. C’est un autre pas que Madagascar est en train de faire pour renforcer les piliers qui sous-tendent la réussite des efforts menés pour l’émergence et le développement durable à Madagascar.

La pandémie de Covid-19 a éprouvé plusieurs pays dans le monde. La mise en œuvre des décisions d’état d’urgence sanitaire lié à la pandémie Covid-19 interpellait tous les États mettant en place la riposte à la propagation du virus de Covid-19, sur la question de la bonne gouvernance en situation d’exception puis en phase d’adaptation à l’existence du virus. Les questions de transparence, de redevabilité, et parfois même de coopération dans la gestion de la crise sanitaire sont soulevées par les différents acteurs nationaux et internationaux.

L’initiative prise par le Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité sous la tutelle de la Présidence de la République de Madagascar, d’élaborer cette Politique nationale de bonne gouvernance arrivait à point nommé. Étant donné l’enjeu pour la promotion de la culture d’intégrité, d’efficacité et d’efficience et de tolérance zéro à la corruption prônée par l’État Malagasy, le PNUD est honoré de vous avoir accompagné dans cette démarche. Ce soutien technique et financier s’inscrit dans la logique de notre Appui à la Gouvernance Démocratique à Madagascar, financé par le Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix.

Mesdames et Messieurs, 

La disponibilité de ce projet de document de Politique Nationale de Bonne Gouvernanceconstitue une avancée majeure pour Madagascar car cela permet d’avoir une référence et de cadrer les actions programmatiques des institutions publiques, privées, de la société civile, axées sur des résultats.

Nous saluons l’engagement de l’Etat malagasy à consolider les acquis démocratiques et à poursuivre la marche vers le développement durable du pays. En effet, comme vous tous ici présents, nous sommes aussi convaincus que la paix sociale, l’impact positif de la mise en œuvre des politiques de développement et l’amélioration des conditions de vie de chaque malagasy dépend de comment les choix et les décisions de politiques publiques sont prises et mises en œuvre de manière inclusive,  consultative, respectant l’État de Droit et les Droits Humains ? comment les ressources du pays sont affectées et utilisées de manière transparente? comment faire en sorte que personne ne soit laissée de côté en tenant compte les objectifs de croissance économique et de développement humain ? La bonne gouvernance est un élément clé.

Le cadrage stratégique apporté par ce document, qui s’aligne sur les priorités de la Politique générale de l’Etat, servira d’orientation aux actions des différents acteurs des secteurs publics en vue d’asseoir la culture de transparence, de redevabilité, de participation citoyenne et de respect de l’Etat de droit.

La bonne gouvernance est un effort continu. L’évaluation de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption et sa mise à jour, qui a fait l’objet de notre rencontre de la semaine passée, démontre des étapes majeures franchies par le pays dans la voie de la bonne gouvernance, et je ne peux qu’encourager tous les acteurs du Système anti-Corruption à Madagascar et vous tous ici présents, dans la poursuite des démarches entreprises.

Vous pourrez compter sur l’appui continu du PNUD dans la vulgarisation et la mise en œuvre de cette Politique, au niveau des différents secteurs de l’Administration centrale, des services techniques déconcentrés et des collectivités territoriales décentralisées. 

Je profite également de l’occasion pour féliciter le Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité (CSI) pour l’organisation de cet événement et de la démarche participative et inclusive adoptée durant tout le processus d’élaboration de ce document. L’implication de tous les acteurs de développement, centraux comme locaux, publics comme privés, est un gage de l’appropriation de cette Politique par les parties prenantes et d’une mise en œuvre future concertée et efficace. 

C’est ainsi que j’adresse tous mes vœux de réussite pour cet atelier et plein de succès dans la mise en œuvre de cette Politique nationale de bonne gouvernance.

Misaotra tompoko.

Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Madagascar 
Aller à PNUD Global