Vue sur une partie du quartier d'Ankorondrano, Commune Urbaine d'Antananarivo - Mars 2022.

Un atelier consultatif élargi dans le cadre de l’évaluation de la politique et de la stratégie Nationale de l’Assainissement démarre ce mercredi à l’Hôtel Carlton Anosy pour une durée de deux jours.

Organisé à l'initiative de la Commission de l’Evaluation des Politiques Publiques (CEPP) de l’Assemblée Nationale et de la Chambre d'Evaluation des Politiques Publiques et audits commandés de la Cour des Comptes, avec l'appui du PNUD à travers le projet Appui à la Gouvernance Démocratique à Madagascar (GOUDMADA) financé par Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix, cet atelier axé sur l’évaluation de la politique et de la stratégie nationale de l’assainissement marque le processus pour la première évaluation de politique publique à Madagascar. 

L’évaluation des politiques publiques adoptées par le gouvernement est une étape incontournable dans le contexte de modernisation de la gouvernance publique. Face à une demande accrue de responsabilités de la part du citoyen, des médias et de la société civile, les instances malgaches se sont dotées de structures en charge de l’évaluation des politiques publiques notamment avec la chambre spécialisée pour réaliser l’évaluation des politiques publiques et les audits commandés au sein de la Cour des Comptes en 2018 et la Commission de l’Evaluation des Politiques Publiques au sein de l’Assemblée Nationale en octobre 2019. Ces instances bénéficient de l’appui du PNUD et du Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix en vue de renforcer la redevabilité institutionnelle. L'enjeu est la restauration de la confiance de la population envers l’Etat. 

A la suite des sessions de renforcement de capacités et des réunions de travail technique, les deux institutions ont décidé d’un commun accord d’entamer le processus pour la première évaluation de politique publique avec la politique et la stratégie nationale de l’assainissement mise en œuvre entre 2008 à 2015. Le choix de la politique à évaluer s’est basé sur le constat des problèmes récurrents par rapport aux ordures et à l’inondation que font face les grandes villes et qui sont remis dans le débat public. Compte tenu des ressources limitées, le périmètre d’évaluation s’est limité au Grand Tanà avec une possibilité de généralisation pour les grandes villes et toute l’étendue du territoire national. 

L'atelier consultatif élargi organisé les 30 et 31 mars 2022 est multipartite et regroupe les représentants du parlement, du gouvernement, de la Cour des comptes, des différents ministères sectoriels et les organismes rattachés, la commune urbaine d’Antananarivo et les autres parties prenantes (les partenaires techniques et financiers ; les organisations de la société civile). 

 L’objectif de l’atelier de consultation de ces deux jours est de permettre aux parties prenantes impliquées dans la conception et la mise en œuvre de la politique et la stratégie nationale d’être associées dans le processus évaluatif afin de collecter les données et informations pertinentes et de mettre en place un comité d’accompagnement soutenant l’équipe d’évaluation jusqu’à la rédaction du rapport final d’évaluation. Cette évaluation est un petit pas franchi par la Commission de l'évaluation des politiques publiques de l’Assemblée Nationale et la Cour des Comptes mais un grand pas pour Madagascar dans son chemin vers la redevabilité institutionnelle. 

Icon of SDG 06 Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Madagascar 
Aller à PNUD Global