--- Image caption ---

Un grand atelier de bilan des élections - présidentielle, législatives, municipales et communales - qui se sont tenues en 2018 et 2019 à Madagascar sera organisé du 28 au 30 janvier 2020, à l’Hôtel Colbert d’Antananarivo. Il impliquera les différents acteurs du processus électoral dont la Haute Cour Constitutionnelle, les tribunaux administratifs, la CENI, les autres Institutions de l’État et administrations impliquées dans les élections, les partis politiques, les organisations de la Société Civile, les médias, ainsi que le projet de soutien au cycle électoral à Madagascar (SACEM), EISA et d’autres partenaires internationaux. Cet atelier entend poser un regard impartial sur l’expérience du cycle électoral 2017-2019 à l’issue des scrutins, en identifiant leurs points forts et bonnes pratiques mais aussi les difficultés rencontrées et les limites des dispositifs opérationnel et normatif en place. La finalité consiste à dégager des pistes de réflexion et des éléments d’orientations stratégiques pertinents pour l’amélioration de la gouvernance électorale et de l’ensemble du processus électoral à l’avenir.

 

Six groupes de travail thématiques

L’atelier de bilan abordera de manière exhaustive, et sur la base des retours d’expérience concrets, toutes les questions relatives aux différentes phases des élections en partant de leurs préparatifs et organisation jusqu’à la proclamation officielle des résultats définitifs. À cet effet, au cours de l’atelier, les participants seront répartis dans six groupes de travail, chargés respectivement de traiter les thèmes suivants :

§  Le renforcement de la fiabilité et du caractère inclusif du fichier électoral,

§  Le renforcement de l’intégrité et de l’indépendance de la CENI,

§  L’optimisation de la régulation de la campagne électorale,

§  L’amélioration des opérations de vote, de la chaîne de recensement des votes et du traitement des données,

§  L’optimisation de la vulgarisation du cadre légal, de l’entretien des cadres de concertation, et des campagnes de sensibilisation,

§  L’optimisation de la gestion du contentieux électoral et du traitement des résultats.

Un cadre commun de réflexion pour l’élaboration d’un rapport final

À l’issue de l’atelier de bilan, l’ensemble des acteurs du processus électoral et de tous les partenaires disposeront d’un cadre commun de réflexion et d’analyse ainsi que d’éléments d’orientations stratégiques pertinents en vue de la mise en œuvre des initiatives à venir pour renforcer la démocratie à Madagascar. Un rapport final sera élaboré et diffusé une fois que toutes les données et résolutions de l’atelier auront été consolidées.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Madagascar 
Aller à PNUD Global