Les opérations de paiement de transferts monétaires non conditionnels bénéficiant à plus de 22 000 ménages ciblés dans 5 districts d’Androy (Ambovombe, Bekily, Beloha, Tsihombe) et d’Anosy (Amboasary Atsimo) ont été lancées lundi à Ambazoa Ambovombe. Cette initiative est menée sous le leadership du Ministère de l’Économie et des Finances (MEF) en coordination avec le Ministère de la Population, de la Protection Sociale et du Planning Familial et le BNGRC et soutenues par le Programme des Nations Unies pour le Développement. 

Dans l’Androy, le Ministère de l’Économie et des Finances avec l’appui du PNUD menait depuis 2016 des activités “Cash For Work” associées à une épargne et une éducation financière avec un double objectif : celui de soutenir les ménages les plus vulnérables à se relever face à la sècheresse mais également de pouvoir doter les communautés d’infrastructures clés pour le développement. Ces activités ont permis aux ménages bénéficiaires de mener des activités génératrices de revenus et d’acquérir des actifs économiques qui leur ont permis d’être plus résilients aux aléas du climat comparés à la majorité des ménages des zones impactées par la sécheresse dans le Sud. 

Toutefois, face au changement climatique qui aggrave l’aridité dans le Sud cette année, et les impacts socioéconomiques de la COVID-19, la plupart de ces bénéficiaires sont affectés par un phénomène de décapitalisation et se retrouvent dans une situation de vulnérabilité. Afin de soutenir les efforts déjà menés dans l’Androy tout en tenant compte de la situation actuelle de famine dans le Sud, et à titre de contribution à la réponse d’urgence dans le Sud, le Ministère de l’Économie et des Finances et le PNUD ont alors élaboré un projet de soutien financier à ces familles vulnérables. 

Les bénéficiaires des activités de Cash for Work et Epargne du MEF/PNUD répartis dans les cinq districts d’Androy et d’Anosy qui ont souffert d’une décapitalisation significative à cause des effets combinés de la sècheresse et des impacts socioéconomiques de la crise sanitaire de COVID-19 percevront une allocation non conditionnelle de 200 000Ar à travers 28 sites de paiement répartis dans les cinq districts d’Androy et d’Anosy. Il s’agit de l’équivalent à un Toseke Vonje Aigna de 2mois et demi, à raison de 80 000 Ar par mois, couvrant ainsi les mois de novembre, décembre et la première quinzaine de janvier. Les ménages dirigés par les femmes, mono-parentaux, avec de nombreux enfants de bas âge ainsi que les personnes vivant avec handicap sont priorisés dans cette initiative.  

En collaboration avec les autorités locales, les agents du Ministère de l’Economie et des Finances auprès de la Direction Générale de l’Economie ainsi que l’équipe du PNUD assureront le suivi de ces opérations de paiement qui vont durer une dizaine de jours. 

 

Icon of SDG 01 Icon of SDG 02 Icon of SDG 05 Icon of SDG 08 Icon of SDG 10

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Madagascar 
Aller à PNUD Global