Les panneaux solaires nouvellement installés

Le nouveau système électrique solaire à la maison de force de Tsiafahy, installé avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) avec le financement du Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix  (PBF) a été inauguré mardi dernier par le Ministre de la Justice Jean Jaques Randrianasolo et la Représentante Résidente du PNUD, Mme Marie Dimond. 

Cette initiative a été menée dans le cadre de l'appui à la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) à Madagascar soutenue par le Système des Nations Unies. Cet appui contribue en particulier à la mise en oeuvre du Pilier Justice du plan national de la RSS prévoyant la construction et réhabilitation d’établissements pénitentiaires tendant vers le respect des normes internationales, et le renforcement de la sécurité au sein de ces établissements.

Grâce au financement du Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix et le partenariat du Ministère de la Justice et du PNUD, 12 panneaux solaires couvrant un besoin journalier de près de 19 000Wh avec le parc à batteries, les équipements et les installations électriques y afférents  dont  18 lampadaires solaires sont installés. Les bureaux administratifs, les quartiers du prison dont le quartier correctionnel, l’infirmerie, la cuisine, les logements d’agents pénitentiaires, l’extérieur du bâtiment ont tous désormais cet accès à l’électricité. Dès le crépuscule, les lampadaires extérieures peuvent s’allumer automatiquement.

« La maison de force de Tsiafahy dispose de nouveau d’un accès à l’électricité 24h/7 si auparavant le groupe électrogène de la prison ne permettait qu’une alimentation électrique de 3h » témoigne Rabodomalala Rasoanaivo, Directrice Régionale de l’Administration Pénitentiaire pour Analamanga.

« Beaucoup d’encre ont coulé pour décrier la situation carcérale à Madagascar. Ceci concerne non seulement les infrastructures mais aussi la surpopulation carcérale. Nous osons espérer que la mise en place de cette nouvelle installation électrique solaire permettra non seulement d’améliorer la sécurité à Tsiafahy car les agents responsables de la sécurité des détenus pourront mieux veiller à leur sécurité, et à identifier des problèmes sécuritaires mais aussi hygiéniques plus facilement » note Marie Dimond, Représentante Résidente du PNUD.

L’Adjoint au Maire de Tsiafahy se réjouit d’ailleurs de ces installations qui rassure les habitants de la commune en terme de sécurité

Le Ministre de la Justice Jacques Randrianasolo a pour sa part saisi cette occasion pour s’adresser aux agents pénitentiaires, leur rappeler leurs responsabilités et les aviser des mesures disciplinaires qui seront prises pour les agents pénitentiaires qui accordent des traitements de faveur aux détenus.

La maison de force de Tsiafahy a été construite en 1978 avec une capacité d’accueil de 350 détenus. Toutefois, faute d’infrastructures carcérales, 1214 personnes y sont actuellement détenues dont 424 personnes condamnées.

Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Madagascar 
Aller à PNUD Global