Lancement du Programme Inspecteurs des Impôts Sans Frontière promu par l'OCDE et le PNUD à la Direction des Grandes Entreprises.

Une mission des Inspecteurs des Impôts sans Frontières (IISF) est actuellement à Madagascar à la demande du Ministère de l’Economie et des Finances à travers la Direction Générale des Impôts et grâce au partenariat de l’OCDE , du PNUD pour appuyer ladite Direction dans l’amélioration du contrôle fiscal à Madagascar.

Durant 18 mois, les vérificateurs des impôts de la DGI bénéficieront d’une assistance dans le cadre de ce programme IISF. Un expert en contrôle fiscal de la Direction Générale des Finances Publiques de la France assurera le partage d'expériences en matière de vérification fiscale.

Le lancement officiel de ce programme de partenariat avec la Direction Générale des Impôts s’est tenu ce matin à la Direction des Grandes Entreprises à Amparibe.

L’initiative IISF a été développée et lancée par l’OCDE et le PNUD en 2015 dans le but de renforcer les capacités des administrations fiscales des pays en développement et leur permettre d’accroître leurs recettes fiscales liées au contrôle fiscal.

Hasina Rakotondrainibe, Directeur Général des Impôts par interim a déclaré apprécier cet appui de l’IISF à Madagascar rendu possible grâce au partenariat de l’OCDE et du PNUD pour l’effectivité du changement organisationnel basé sur la transparence du contrôle fiscal que l’Etat malgache est en train d’impulser.

Selon Samia Abdelghani, Conseillère principale en fiscalité auprès de l’OCDE, 1 dollar investi dans un programme IISF rapporte en moyenne 100 dollars de recettes fiscales supplémentaires pour les pays en voie de développement. Les programmes IISF visent entre autre à soutenir les pays en voie de développement dans l’ amélioration de la mobilisation de leurs ressources domestiques en vue de réaliser les Objectifs de Développement Durable (ODD).

Selon les dernières statistiques, les pratiques d’évitement fiscal des multinationales font perdre chaque année entre 100 et 240 milliards de dollars de recettes fiscales aux pays en voie de développement et aux pays développés. Ceci représente 4 à 10% des recettes liées à l’impôt sur les sociétés à l'échelle mondiale et dépasse également l’aide publique au développement reçue ces dernières années, soit un potentiel de financement pour atteindre les ODD.

Icon of SDG 17

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Madagascar 
Aller à PNUD Global