Célébration nationale de la Journée Internationale de la Lutte contre la Corruption à Fianarantsoa Madagascar, 9 décembre 2021

La journée internationale de la lutte contre la corruption, célébrée chaque 9 décembre, est une occasion de mobiliser toutes les parties prenantes y compris les dirigeants étatiques, les fonctionnaires, les forces de l’ordre, les leaders d’opinion, le secteur privé, la société civile, les universitaires, le public et les jeunes à agir dans le respect des valeurs de l’intégrité, la transparence et la redevabilité. En ce temps de crise sanitaire notamment marqué par la pandémie de la COVID-19 qui a bouleversé nos modes de vie et de fonctionnement, ou les plus pauvres et les laissés pour compte des systèmes de prise en charge médicale ont plus besoin d’assistance et de protection sociale, la corruption, qui favorise le détournement des ressources et objectifs, accentue davantage les inégalités et la pauvreté déjà flagrantes. Chaque personne a un rôle à jouer pour prévenir la corruption afin de promouvoir la résilience et l'intégrité à tous les niveaux de la société. C’est d’ailleurs dans cette perspective que les Nations Unies ont pris pour thème cette campagne 2021 : « Votre droit, votre défi : dites non à la corruption ».

Dites non à cet acte criminel et immoral qui affecte le fonctionnement des services publics. Dites non à ce mal insidieux qui entraîne des répercutions graves sur la gestion des fonds publics car les ressources qui devraient être consacrées au développement sont détournées. Dites non à cet ennemi de la paix, de la justice, de la démocratie et du développement car non seulement elle est une menace pour le présent mais elle compromet également le développement de la génération future. « Votre droit, votre défi : dites non à la corruption ».

Bannière de la célébration internationale de la journée internationale de la lutte contre la corruption, UNODC/PNUD 2021.

La Convention des Nations Unies contre la corruption (CNUCC) a fait de la restitution internationale des avoirs liés à la corruption un principe fondamental. Au cours de l’année 2020, le montant approximatif des flux financiers en jeu en matière de détournement des deniers publics a été évalué à 26,7 Milliards d’Ariary au niveau du parquet selon le dernier rapport annuel de la Direction de la coordination nationale des Pôles anti-corruption (2020). Ce chiffre qui constitue un résultat encourageant, nous permet, aussi ,de saisir les enjeux de la corruption et des infractions financières y associés et nous interpelle à agir. L’adoption du décret portant création, composition et fonctionnement de l’Agence de recouvrement des Avoirs Illicites (ARAI) par le Conseil des Ministres du 29 septembre 2021 est un autre grand pas effectué par l'exécutif malagasy cette année. L’adoption de ce décret renforce le cadre institutionnel pour l’opérationnalisation de la lutte contre la corruption à Madagascar et améliore l’effet dissuasif de la sanction pénale tout en rendant justice. 

Avec la célébration nationale de la Journée Internationale de la lutte contre la Corruption à Fianarantsoa, le choix du Système anti-corruption de porter une attention particulière sur l'« Effectivité du recouvrement des avoirs illicites, garant de l’Etat de droit » confirme la  volonté institutionnelle d'agir et de mobiliser le soutien du citoyen dans cet esprit.

Affiche officielle de la célébration de la journée internationale de la lutte contre la corruption à Madagascar avec comme messages clés: "Evitez la corruption - l'effectivité du recouvrement des avoirs illicite, garant de l'Etat de Droit".

Le PNUD à Madagascar avec l'appui financier du Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix (PBF),donnant suite aux appuis pour des institutions démocratiques, intègres, redevables et crédibles, s'implique depuis janvier 2020 à contribuer à la réduction du niveau de la corruption et l'amélioration de la redevabilité institutionnelle, contribuant, ainsi, à restaurer la confiance de la population envers l'État. Le PNUD et le PBF ont travaillé avec le Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité (CSI), à l’établissement du plan d’action opérationnel de la Politique Nationale de Bonne Gouvernance. Un accompagnement technique a été donné au BIANCO pour assurer la synergie et la complémentarité des actions à mener dans le cadre de la lutte contre la corruption dans le secteur de l’environnement, un des 9 secteurs prioritaires de la Stratégie Nationale de la Lutte Contre la Corruption (SNLCC). Les initiatives du BIANCO ont été soutenues pour lui permettre d'établir un partenariat avec les organisations de la société civile suivant le mode opératoire faire-faire (MOFF) afin de renforcer l’engagement des jeunes dans la lutte contre la corruption à travers les Réseaux d’Honnêteté et d’Intégrité (RHI) ou leur équivalent au niveau des écoles, lycées et universités publiques et privées. Les appuis aux services de renseignements financiers de Madagascar ont contribué également à renforcer leur capacité à suivre et prévenir les flux financiers illicites . Le SAMIFIN a pu transmettre aux autorités compétentes des dossiers d’un montant total de 578,139 millions d’ariary pour les déclarations d’opérations suspectes (DOS) analysées en 2020. La Direction de Coordination Nationale et les Pôles Anti-corruption peut se vanter également de résultats palpables. En effet, de juin 2018 à septembre 2021, en trois ans de fonctionnement, le PAC d’Antananarivo mis en place avec l'appui du PNUD a traité 950 dossiers de procédure dont 568 jugés soit un taux de jugement de 59,78%. Et d’octobre 2020 à septembre 2021, en une année de fonctionnement, le PAC Mahajanga soutenu par le PNUD a traité 206 dossiers de procédure dont 25 jugés devant la Chambre Correctionnelle du 1er degré. 

Dirigeant étatique, fonctionnaire, force de l’ordre, leader d’opinion, entrepreneur, activiste, universitaire, etc…chacun a le devoir, la responsabilité de faire avancer dans cette lutte suivant le message universel : « Unis contre la Corruption ».

Pour 2021-2023, dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau document de Programme Pays (CPD), le PNUD continuera d’appuyer ses partenaires dans la lutte contre la corruption et la promotion de la paix, la justice et l’efficacité des institutions pour une gouvernance apaisée et le développement durable de Madagascar. 

 

Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Madagascar 
Aller à PNUD Global