L’ONU appelle à accélérer l’action dans les 1 000 jours restant avant la date butoir de la réalisation des OMD

07 avr. 2013

image

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et ses partenaires de Madagascar marquent le jalon des 1 000 jours à courir avant l’échéance des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).
 
À partir du 5 avril, date effective de l’échéance, jusqu’au vendredi 12 avril, les bureaux des Nations Unies de par le monde œuvreront avec les instances gouvernementales, la société civile et les partenaires internationaux pour marquer de diverses manières l’initiative des « Mille jours d’action pour la réalisation des OMD ».
 
« Les OMD représentent historiquement l’effort le plus efficace de lutte contre la pauvreté au niveau mondial, a dit le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki‑moon. Ils ont contribué à la définition de priorités mondiales et nationales, à la mobilisation des gens et à l’obtention de résultats remarquables. »
 
Les huit OMD à atteindre dans des délais déterminés portent sur la pauvreté et la faim, l’éducation, l’égalité des sexes, la mortalité infantile, la santé maternelle, la lutte contre le sida, le paludisme et d’autres maladies, la préservation de l’environnement et la mise en place d’un partenariat mondial pour le développement. 
 
En Espagne, à Madrid, le Secrétaire général et des jeunes appartenant aux Conseils espagnol et européen de la jeunesse ont pris part le 4 avril à une manifestation spéciale pour marquer cette initiative; l’Administrateur du PNUD, Mme Helen Clark, et d’autres chefs d’organismes et de programmes des Nations Unies, en visite à l’occasion d’une réunion de haut niveau de l’Organisation, se sont joints à eux. 
 
Depuis l’adoption des OMD par tous les États Membres des Nations Unies en 2000, les pouvoirs publics, les organisations internationales et les groupes de la société civile de par le monde ont aidé à réaliser des progrès considérables qui ont apporté des améliorations notables dans les conditions de vie des populations.
 
Le taux mondial de l’extrême pauvreté a été réduit de moitié depuis 1990. Un nombre record d’enfants est scolarisé dans l’enseignement primaire, la parité garçons-filles ayant été atteinte pour la première fois. Les taux de mortalité maternelle et infantile ont chuté.  Le monde continue de combattre des maladies meurtrières, telles que le paludisme, la tuberculose et le sida. Depuis 1990, deux milliards de gens ont eu accès à l’eau potable.
 
Si au niveau mondial, la cible de réduction de moitié de la pauvreté extrême a été atteinte, à Madagascar, les perspectives d’atteinte des OMD s’amenuisent avec les retards enregistrés dans la résolution de la crise sociopolitique que connaît le pays depuis quatre ans. En effet la pauvreté touche en 2010 plus des trois quart de la population, l’insécurité alimentaire frappe plus du tiers de la population. Si en 2008, avant la crise, le pays avait un espoir d’atteindre quatre OMD sur les huit (éducation, genre, mortalité infantile, VIH Sida), actuellement, il semblerait que seul l’objectif N°6 serait en passe d’être atteint. En effet, le pourcentage de personnes atteint par le VIH/Sida a été contenu sous la barre des 1%.
 
Pour consolider ces progrès et accélérer l’action, le Secrétaire général a appelé la communauté internationale à accroître les investissements ciblés dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’énergie et de l’assainissement, à autonomiser les femmes et les filles, à se concentrer sur les gens les plus vulnérables, à honorer ses engagements en matière d’aide et à redoubler d’efforts sur toute la gamme, depuis les instances gouvernementales jusqu’aux groupes de base, de manière à faire une différence.
 
L’initiative du jalon des mille jours offre une occasion de mieux faire connaître les résultats des efforts de réalisation des OMD et de renforcer la volonté de continuer de progresser de par le monde, et notamment à Madagascar.
« Plus substantiels seront les résultats obtenus sur les OMD, plus cela permettra de  renforcer la confiance et l’appui en faveur d’un programme de développement post-2015 audacieux et ambitieux », a déclaré l’Administratrice du PNUD, Mme Helen Clark.
 
« Quarante-cinq pays appliquent actuellement le Cadre d’accélération de la réalisation des OMD, a ajouté Mme Clark, pour formuler des solutions pragmatiques en vue d’accélérer les progrès dans les domaines où les résultats marquent un temps de retard et de réduire les disparités qui subsistent à ce jour. »
 
« Madagascar n’atteindra pas la majorité des cibles des OMD en 2015 en dépit des efforts qu’il a déjà accomplis pour y parvenir. Néanmoins, Madagascar peut se rapprocher de ces engagements pour 2015 pour ce qui concerne l’universalisation de l’école primaire, la promotion de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, la réduction de la mortalité infantile et infanto-juvénile, la lutte contre le VIH/SIDA, le paludisme et la tuberculose, si des mesures énergiques et immédiates sont prises” a confié Fatma Samoura, Coordinatrice du Système des Nations Unies à Madagascar
 
 
#MDGmomentum

Les médias sociaux jouent un rôle majeur au plan de l’action pour marquer ce jalon des mille jours, pour entretenir l’élan acquis et pour faire connaître la nécessité d’un ralliement mondial en faveur de l’intensification des efforts de réalisation des huit OMD à l’approche de l’échéance de 2015.
 
Aujourd’hui, le PNUD Madagascar prend également part à un marathon de 1 000 minutes sur Twitter en utilisant le mot-clé #MDGMomentum dans le cadre d’une campagne mondiale avec les Nations Unies et d’autres organisations internationales.
 
Le portail du système de l’ONU sur les OMD, www.un.org/millenniumgoals, a mis en ligne une page consacrée à la promotion des divers matériels et initiatives de plusieurs organismes et partenaires de l’Organisation ayant recours aux médias sociaux.