Présentation des supports de sensibilisation de lutte contre la corruption au Port de Toamasina. © Ramatoulay Moussa Mazou/ PNUD Madagascar

La JICA, le PNUD et le BIANCO soutiennent la lutte contre la corruption dans le secteur maritime

Ce 03 Octobre 2018, à l'hôtel Colbert, l'Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO) ont conjointement tenu un atelier de présentation des résultats de leur collaboration dans la mise en œuvre du projet: « Minimiser les risques de corruption dans le projet de Développement du Port de Toamasina ». Le projet qui a duré quatre (4 mois) s’était donné pour objectif d’outiller les parties prenantes au projet d’extension du port en lutte contre la corruption, mais aussi de soutenir le développement d’une culture de transparence et d’intégrité. L'atelier a ciblé le partage des bonnes pratiques à plusieurs entités gouvernementales et aux partenaires techniques et financiers afin d’en apprécier une future duplication au sein d’autres projets d’infrastructure.

Parmi les résultats du projet, il est utile de mentionner que la Société du Port à gestion Autonome de Toamasina (SPAT) qui est l'Agence d'exécution du projet de Développement du Port, ainsi que ses deux ministères tutelles, le Ministère de Finances et du Budget, le Ministère des Transports et de la Météorologie ont respectivement érigé, chacun au sein de leur entité, une Cellule Anti-Corruption et un Comité de Veille Informationnelle. Ces unités opérationnelles sont chargées de soutenir les efforts de transparence et d’intégrité et visent principalement une meilleure sensibilisation et éducation en matière de lutte Anti-Corruption. Elles auront également pour rôle de faciliter les dénonciations éventuelles vers le Bianco pour tous les projets de leur organisation respective. En outre, une convention de partenariat de deux ans a été établie entre la SPAT et le BIANCO pour un meilleur suivi des activités.

L'atelier a été aussi l'occasion pour la JICA et le PNUD de procéder à la remise des supports de sensibilisation destinés à changer le comportement du staff des institutions concernées, mais aussi des usagers du port de Toamasina.

Remise officielle des supports de sensibilisation à la Société de Gestion Autonome du Port de Toamasina. ©Ramatoulaye Moussa Mazou/PNUD Madagascar
Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Madagascar 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe