Formation des Magistrats du Pôle Anti-corruption d’Antananarivo, des Investigateurs du BIANCO et des Analystes du SAMIFIN

14 mai 2018

Ouverture de la formation - ©PNUD Madagascar

La formation sur les infractions économiques et financières à destination des Magistrats du Pôle Anti-Corruption (PAC) d’Antananarivo, des investigateurs du BIANCO, et des analystes du SAMIFIN a débuté ce lundi 14 mai 2018 dans les locaux de l’Ecole Nationale de la Magistrature et des Greffes (ENMG). Quatre experts internationaux de l’Ecole Nationale de la Magistrature (ENM) de France ont été mobilisés pour cette formation qui se tiendra jusqu’au 17 mai et qui vise précisément à :

-               Partager les bonnes pratiques internationales dans la poursuite des infractions de corruption, de blanchiment de capitaux et assimilées,

-               Créer et maintenir un même niveau de capacités entre les magistrats du PAC d’Antananarivo, les Investigateurs du BIANCO et les analystes du SAMIFIN,

-               Assurer une compréhension commune des acteurs pour rendre effective la répression de la corruption est développée.

Par ailleurs, un team-building sera organisé afin de permettre aux 23 magistrats du PAC et 28 investigateurs du Bianco de promouvoir la solidarité, la cohésion et l’identité des valeurs des entités de la lutte contre la corruption, mais aussi d’entretenir une confiance mutuelle. La mise en fonction du premier PAC qui situé à Antananarivo est prévu pour ce mois de Mai 2018.

Cette activité se déroule dans le cadre du Programme Gouvernance du PNUD, financée par le Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix (UNPBF), et fait suite à une première séance d’imprégnation des magistrats et des greffiers du PAC Antananarivo qui a eu lieu en mars dernier avec l’appui de l’Ambassade de France. Au terme de ces formations, les différents acteurs auront développé une compréhension commune pour rendre effective la répression de la corruption

Une troisième formation sur la criminalité transnationale organisée et le blanchiment d’argent destinée aux mêmes cibles sera également organisée prochainement.

Contact information

Ramatoulaye MOUSSA MAZOU – Chargée de communication PNUD – Tel : 032 23 467 93 – ramatoulaye.moussa@undp.org

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Madagascar 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe