Fatma Samoura s'enquiert du niveau de préparation 
de l'élection partielle à Marovoay, Région de Boeny

06 août 2014

imageRencontre de Madame Samoura avec l'équipe du chef de District

Dans le cadre de l’organisation de l’élection partielle du 29 août 2014 à Marovoay, la Représentante résidente du PNUD à Madagascar, Fatma Samoura s'est déplacée dans la région de Boeny pour s'enquérir auprès des  autorités Malgaches et de toutes les parties prenantes au scrutin de leur niveau de préparation à trois semaines du Jour-J.

Au cours des différents entretiens qu'elle a eus à Mahajanga et à Marovoay, la Représentante résidente du PNUD qui gère le fonds commun du  projet électoral (Programme d’Appui au Cycle Electoral à Madagascar - Pacem)  a véhiculé un message fort : 

« L’Etat malgache et la communauté internationale ont dû mobiliser des sommes considérables  afin d’organiser les élections législatives de 2013. Le budget du PACEM n'avait pas prévu d’élection partielle, aussi il a fallu de nouveau mobiliser nos partenaires et solliciter le gouvernement pour pouvoir organiser les partielles dans les quatre circonscriptions où les résultats ont été annulés. Il n'est pas question de tolérer un autre faux bond.  Nous comptons sur la collaboration de tous pour que ces partielles se déroulent dans les meilleures conditions possibles et que les populations de Marovoay puissent enfin élire leur représentant au niveau du parlement Malgache ». 


La délégation de la commission électorale régionale du Boeny qui accompagnait  la Représentante a visité la Commission Electorale de District (CED) de Marovoay, où le matériel de la précédente élection est entreposé. Fatma Samoura a souligné pendant l’atelier de travail qui a suivi la visite, que le nouveau matériel est actuellement en cours d’acheminement avec l’appui du PACEM, et sera livré au cours des jours à venir . Outre le personnel du CED de Marovoay, la plupart des 9 candidats à l’élection législative partielle étaient représentés pendant la réunion de travail.  La rencontre a permis de faire le point sur les manquements constatés lors du scrutin du 20 décembre 2013 et de rappeler aux délégués administratifs et autres autorités en charge de l'organisation du scrutin du 29 Août, les  règlements et procédures organisant l’élection partielle. 


Toutes les parties prenantes ont été́ invitées à se conformer à la loi et uniquement à la loi, sous peine d’entacher la crédibilité du scrutin .


Les autorités du Boeny se sont aussi exprimés sur « les dérapages » constatés lors  de la précédente élection, se disant conscients des négligences qui ont entraîné l’annulation des résultats, et ont promis d’être plus vigilants et exigeants en matière de sécurisation du scrutin et du respect des dispositions légales.

« Le service de sécurité ne sera pas en reste, il sera renforcé", a annoncé le chef de District de Marovoay . « des mesures sévères ont déjà étés prises, telles que le limogeage de certains responsables et la nomination de nouveaux acteurs» a t-il poursuivi.


La journée de travail s’est terminée sur une note positive, avec  un engagement ferme des candidats, des autorités locales et des démembrements de la CENIT pour la réalisation de l’élection partielle crédible et transparente à Marovoay, le 29 Août prochain.


Marovoay fait partie de quatre districts dont les  résultats des élections législatives ont été annulés par l'arrêté   de la cour Électorale Spéciale du 06 février 2014.