Un projet en gestation pour faire face aux changements climatiques

24 juil. 2014

Les techniciens et praticiens du développement durable et de l’adaptation aux changements climatiques ont consacré ce jour à l’hôtel Panorama Andrainarivo aux premiers travaux d’élaboration du document de projet de Renforcement des capacités d’adaptation et de résilience des communautés rurales des Régions Analamanga, Atsinanana, Androy, Anosy et Atsimo Andrefana face aux changements climatiques.  L’atelier à l’initiative du Ministère de l’Environnement et auquel participent des responsables et décideurs de divers ministères clés dont l’Economie et de la planification stratégique, de l’agriculture, de l’élevage,de la pêche, de l’eau, de la météorologie,  de la décentralisation, de la santé et de représentants de différents secteurs  publics et privés à différents niveaux national et régional et des partenaires d’appui au développement de Madagascar est organisé avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)

Le concept de ce projet pour Madagascar comportant trois composantes visant le renforcement des capacités d’adaptation des institutions de développement rural, la production et la diffusion d’informations météorologiques et climatiques pour une prise de décision éclairée en matière de développement rural et l’introduction de stratégies pour le renforcement de la résilience dans les communautés les plus vulnérables a été soumis au Fonds Mondial pour l’Environnement (FEM) en collaboration avec le PNUD et approuvé pour financement. Parmi les pays les moins avancés, groupes des pays les plus vulnérables au changement climatique, Madagascar bénéficie ainsi d’un appui financier du Fond pour les Pays les Moins Avancés (FPMA) pour renforcer les capacités des communautés vulnérables d’Androy,  Anosy,  Atsinanana,  Analamanga et Atsimo-Andrefana pour faire face aux risques supplémentaires causés par le changement et la variabilité climatiques sur les moyens de subsistance.

L’atelier a permis à toutes les parties prenantes au développement durable d’être au même niveau d’information sur la démarche d’élaboration du document de projet et de présenter, entre autres, les objectifs, les résultats attendus, le processus à suivre pour développer ce projet. L'atelier était également une opportunité pour les parties prenantes de partager leurs attentes et leurs points de vue sur la mise en œuvre du projet et aussi d’identifier et de s’accorder sur le rôle des différentes parties prenantes et partenaires.