Restitution des recommandations de la consultation de Maseru, une occasion pour Madagascar de poursuivre la réflexion sur la paix

09 juil. 2014

imagePARTICIPANTS A LA RECONTRE NATIONALE DE LA RESTITUTION DE LA CONSULTATION DE MASERU

Le PNUD et le Conseil National pour la Réconciliation Malgache (FFM) ont organisé du 8 au 9 juillet 2014 une rencontre nationale de restitution des recommandations de  la consultation de Maseru sur l’établissement et le renforcement des infrastructures nationales pour la paix en vue de consolider les structures et mécanismes contribuant à la recherche et à la consolidation de la paix à Madagascar. La Grande Ile fait partie des trois états membres de la SADC à  avoir été choisi pour piloter cette initiative.
 
La rencontre avait pour but de dresser l’état des lieux des mécanismes de promotion de la cohésion sociale au niveau du pays et de tirer les leçons des expériences passées. Ce forum a par ailleurs été une occasion de mener la réflexion sur l’efficacité, la dynamisation et la pérennisation des structures intervenant dans le domaine de la paix  et de proposer un plan d’action en appui au processus de consolidation de la paix.
 
« La déclaration de Maseru, avec la participation du FFM, est pour nous un grand pas vers le renforcement de la coordination, de la construction des capacités nationales pour la paix et le développement durable à Madagascar, pour la mise en place des infrastructures de paix opérationnelles à travers tout le pays où la notion de « zones rouges » sera rayée de notre carte géographique sécuritaire » a déclaré, lors de l’ouverture, le Président du Conseil pour la Réconciliation Malgache.
 
Au terme de ces deux jours d’échanges, les participants issus du gouvernement, des institutions étatiques et publiques, des représentants des autorités coutumières et traditionnelles, des membres des comités de paix,  des personnels du  système des Nations Unies ainsi que des ONG nationales et internationales, ont mis en place un comité provisoire de suivi et d'évaluation des recommandations de la Déclaration de Maseru et de la rencontre nationale de restitution à Madagascar. Ce dernier, composé de six membres dont trois présidents et trois rapporteurs des sessions de travail de la rencontre, a pour mission de préparer les termes de référence du comité définitif.
 
« Nous proposons, en accord avec nos partenaires plusieurs actions concrètes dont les plus immédiates se traduiront sous forme de dialogue constant entre les différentes parties prenantes, de mise en place de cadres de concertation efficaces, de lancement de campagnes  de sensibilisation sur cette initiative ainsi que de mesures concrètes pour soutenir les efforts des nouvelles institutions sorties des élections pour consolider la paix », a souligné Fatma Samoura, Représentante résidente du PNUD, lors de la cérémonie de clôture de cette rencontre.
 
Elle a, en outre, suggéré que la Déclaration de Maseru soit contextualisée et qu'il y ait surtout une appropriation nationale puisqu'elle sera l'œuvre des Malgaches eux-mêmes avec le soutien des partenaires techniques et financiers.
 
Ainsi, le PNUD est prêt, en partenariat avec la SADC et l’Union Africaine et  les autres  partenaires à répondre aux besoins d’encadrement des initiatives des acteurs de la paix de Madagascar.
Et le PNUD d'inviter ces derniers à s’organiser pour présenter des résultats tangibles et travailler ensemble pour que ce projet d’envergure de promotion des infrastructures de paix soit inscrit comme priorité pour Madagascar, car il n'y a pas de développement sans paix.