Appui à la bonne gouvernance locale dans l’Atsimo Andrefana

20 mai 2014

imageQUELQUES JOURNALISTES DU CENTRE DES RESSOURCES DES MEDIAS DE TULEAR EN PLEIN EXERCICE

Implication de la société civile, des médias et des citoyens de l’AtsimoAndrefana dans le renforcement de la bonne gouvernance locale et la cohésion sociale.

La cérémonie officielle du lancement du projet « les Organisations de la Société Civile (OSC)  et les médias comme mécanismes promoteurs de la bonne gouvernance locale, la paix et la cohésion sociale » a eu lieu le 20 mai 2014 à la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Toliara sous la présidence du Secrétaire Général du Ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions, avec la participation de la Région Atsimo Andrefana, des autorités locales, des partenaires du projet et du PNUD.
 
Ce projet, financé par le Programme des Nations Unies pour le développement et mis en œuvre par Search For Common Ground (SFCG) pendant sept mois a comme objectif de renforcer les capacités d’action des médias et des OSC locaux dans la promotion de la transparence, la redevabilité et la cohésion sociale. A travers lui, SFCG vise à impliquer les médias, les OSC et les citoyens dans l’amélioration de la gouvernance locale dans la région Atsimo Andrefana. La Plateforme des Organisations de la Société Civile Atsimo Andrefana, ainsi que le Centre des Ressources des Médias de Tuléar sont les principaux intervenants du projet.
 
« La société civile et les médias ont un rôle prépondérant  à jouer dans ce cadre car ils sont des outils de bonne gouvernance. Ils peuvent être les porte-paroles de la population et les ambassadeurs des sans-voix  en relayant les besoins et préoccupations des citoyens ordinaires » a déclaré Alessandro Bozzini, représentant Fatma Samoura, Représentante résidente du PNUD à cette cérémonie.  Il a poursuivi que la société civile et les médias doivent être forts, bien structurés, indépendants et professionnels pour pouvoir jouer pleinement ce rôle de redevabilité et de participation démocratique.
 
Trois communes de la région Atsimo Andrefana, Tuléar I, Milenaka et Saint Augustin seront les zones d’intervention de ce projet. Quinze organisations de la société civile, issues de ces trois communes seront formées en médiation et en communication, afin que leurs capacités à établir un dialogue social entre les citoyens et les décideurs locaux soient renforcées. Elles organiseront, avec SFCG, des débats publics orientés vers la recherche de solution et la collaboration entre les citoyens et les décideurs. Dix journalistes de la FMGFAA, l’association des journalistes de l’Atsimo Andrefana seront formés sur le journalisme civique, qui intégrera l’approche common ground, une méthode de travail qui met en avant la participation de tous dans la recherche de solution collaborative pour la résolution des conflits, l’instauration d’une meilleure cohésion sociale et d’un climat d’apaisement. Après la formation, ils produiront des articles ou des reportages sur la transparence et la redevabilité.
 
Le second volet d’activités du projet cible les femmes et les jeunes pour qu’ils aient pleinement conscience  de leurs rôles et de leurs obligations de citoyens, et que leur compréhension du système démocratique soit améliorée. D’un côté, un feuilleton radiophonique qui retranscrit leur vécu au quotidien jouera un rôle de sensibilisation.  De l’autre côté, les jeunes issus des trois communes pourront participer à un concours d’initiatives de civisme et les trois meilleures équipes verront leurs projets se réaliser, avec l’appui de SFCG.
 
Ce projet innovant utilisant les médias de façon créative, capitalise sur les différents appuis apportés aux médias et aux organisations de la société civiles. Il s’inscrit donc de façon cohérente dans le cadre d’une assistance plus large que le PNUD apporte aux institutions et acteurs de la gouvernance démocratique, qu’ils soient étatiques ou non étatiques