L'Association Anja Miray primée pour sa contribution à la valorisation durable des ressources naturelles

18 juin 2013

imageREMISE DE CERTIFICAT AU PRESIDENT DE L'ASSOCIATION ANJA MIRAY

Le Président de l'Association Anja Miray, Victor Samuël Rahaovalahy, a reçu des mains de Fatma Samoura Représentante Résidente du PNUD à Madagascar, le 18 Juin 2013 à, Ambalavao, le certificat de  mérite du Prix  Equateur 2012.

Crée en 2002, le Prix  Equateur récompense tous les deux ans  les communautés rurales qui se sont distinguées par des initiatives efficaces dans la gestion des ressources naturelles conduisant à leur développement durable et leur résilience face aux différents aléas.

Sélectionnée parmi les 700  communautés locales de base ayant un contrat de gestion des ressources naturelles existantes à Madagascar,  Anja Miray, une association créée en 1999 par 20 pionniers et comptant actuellement 400 membres, avait pour objectif de conserver avec l’appui des communautés les vestiges de la forêt d’Anjà et de valoriser la biodiversité et les ressources qui s’y trouvent pour le développement de l’écotourisme et de l’économie locale.

Anja Miray est la 4 eme communauté rurale à s'être vue décernée ce prix à Madagascar. Les trois premières communautés étant celles de l’Association de Manambolo Natives (FITEMA), le village d’Andavadoaka et  l’Association Adidy Maitso qui ont respectivement reçu ce prix en 2002,  2006 et 2010.

Grace aux solutions locales qu'elle a développées, Anja Miray a réussi en  treize années à montrer l'exemple en matière de conservation de la biodiversité et de promotion de l’écotourisme.

Plus précisément l'Association s'est distinguée par des actions continues de conservation de la forêt et des sources d’eau, de restauration et de reforestation d’espèces autochtones qui ont contribué au retour et à la multiplication de la faune et de la flore endémiques qui s’y trouvent.  Par ailleurs, la source d’eau de la réserve s’est ravivée et les rizières et les lacs dans le terroir s’en alimentent plus abondamment, augmentant la production de riz et de poissons par les villageois.

En 1990, moins de 100 individus de faune existaient dans cet espace. Actuellement, 600 individus de Lemur catta, plus de 100 serpents (6 espèces),  une dizaine d’espèces de caméléons et de lézards,  12 espèces de batraciens, 40 espèces d’oiseaux dont le Drongo migrateur, plus de 20 espèces de plantes endémiques dont 380 variétés de plantes médicinales ont été recensés.

L’Association a su aménager les lieux pour en faire un site touristique attrayant dans un terroir comprenant des îlots de forêts naturelles et reboisées de 21 ha, des étendues de terres et de rochers d’importance géologique, des sources, des ruisseaux et un lac de 3,5 ha. Des grottes et des lieux sacrés composés de tombeaux et de vestiges culturels complètent le circuit.  Il est à noter que des femmes produisent des écharpes  ou  lamba en soie dans le village et quelques ménages peuvent accueillir les touristes dans leurs cases traditionnelles.

En remettant le certificat de mérite,  Fatma Samoura a loué l’initiative de cette association et a demandé que cet exemple soit non seulement partagé partout à Madagascar mais également en dehors des frontières de la Grande Ile.

Victor Samuël Rahaovalahy a expliqué en ces mots les raisons qui ont motivé la 3éme place d’Anja Miray parmi les 24 lauréats qui se sont vus décernés le prix Equateur 2012 lors de la conférence sur le développement durable Rio+ 20. “Nous avons eu ce trophée parce que nous avons pris l’initiative de mettre en place un système de gestion durable de notre parc communautaire, nous l’avons restauré puis aménagé au point d'en faire un site touristique  très prisé». Il a rajouté que "grâce aux 80 millions de revenus régénérés par le parc chaque année, l’association Anja Miray a pu construire deux salles pour l’école dans sa localité. Anja Miray paie actuellement la totalité du salaire d’un enseignant de l’école, remet des fournitures scolaires aux orphelins et aide les personnes handicapées dans les travaux artisanaux. Tous les quatre ans, l’association fournit des couvertures aux personnes âgées.

Le président du réseau de 482 communautés gestionnaires des ressources naturelles TAFO MIHAAVO a quant à lui sollicité l'appui des autorités pour sécuriser les communautés dans leurs droits et responsabilités dans la gouvernance et la gestion communautaire durable de l’Environnement, entre autres par l’application et/ou la mise à jour des textes existants.

Le Directeur régional de l’Environnement et de Foret a rappelé qu’en 2001, Anja Miray  a reçu un contrat de gestion de la forêt de 13ha pour  3 ans. Après évaluation, leur contrat a été prolongé de 10 ans avec augmentation de superficie. Aujourd'hui on ne voit plus les pressions sur la nature, ils ont mis sur pied un système de protection contre les feux de brousse". Il a mentionné avec fierté que 20% des recettes d’Anjà Miray sont reversés à la commune et à la Direction Régionale des Forêts et de l’Environnement pour les ristournes et les redevances , 40 % sont utilisés pour faire des travaux d’aménagement, de suivi, de gestion et de promotion de la réserve et le reste pour des activités sociales,  environnementales  et de soutien économique aux ménages, à part le fonds de réserve de  l’Association.

Anja Miray partage déjà son savoir-faire et ses expériences avec d’autres communautés de base. Avant la cérémonie, du 18 juin, les membres du réseau TAFO MIHAAVO des 3 régions contiguës se sont réunis à Ambalavao pour préparer leur plan d’action et d’appui aux autres communautés. Ils ont prévu de partager les bonnes pratiques acquises lors de la rencontre nationale prévue à la fin de l’année 2013 qui a pour objectif de faire valoir les réussites communautaires des différentes régions de Madagascar . Ils  présenteront également aux partenaires le plan d’action national des communautés pour contribuer aux objectifs nationaux et globaux de gestion de l’environnement et de développement durable.

La cérémonie de remise du certificat s’est terminée par l’inauguration d’une stèle commémorative aux portes du Parc Anja afin d’immortaliser cet heureux évènement.