Consultation nationale sur l’ODD14 La voix des communautés entendue à Antsiranana

5 mai 2017

©PNUD Madagascar/ Raj Hassanaly

L’atteinte de l’ODD14 dépend de l’implication effective de toutes les parties prenantes à la gestion et la conservation des ressources marines, mais aussi d’un cadre d’intervention inclusif et complémentaire pouvant maximiser l’impact et la coordination des différents acteurs concernés.

La série de consultations nationales sur l’ODD 14 qui a débuté le 5 mai dans la province côtière d’Antsiranana s’inscrit dans cette lignée. Les participants, notamment les représentants des communautés, les partenaires d'appui à la préservation de l'environnement marin et les directions techniques ont soulevé les questions liées aux rôles des communautés dans la valorisation et la préservation des richesses halieutiques et le soutien dont elles requièrent pour gérer durablement les ressources.  Des défis ont été également soulevé tels que l'importance de la lutte contre la corruption, l’instauration d’une gouvernance aquatique considérant le développement durable, la valorisation des connaissances traditionnelles dans la protection de l’environnement, les enjeux de la surveillance de pêche et de la protection des richesses nationales.

Les conclusions recueillies à Antsiranana seront couplés avec celles des consultations prévues dans les provinces de Mahajanga et de Toliara afin de définir les engagements du pays dans la mise en œuvre de l’ODD 14, mais aussi d’aboutir à la concrétisation des dispositions internationales prises par le pays en matière de gestion et de conservation des ressources marines aux fins de développement durable.

La série de consultations nationales est organisée à Madagascar par la task force interinstitutionnelle pour l’atteinte de l’ODD14 sous le leadership du Ministère de l’Economie et du Plan, en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le World Wide Fund For Nature (WWF). 

Cette task force regroupe actuellement le Comité National de Gestion Intégrée des Zones Côtières (CNGIZC) de la Primature, six ministères du gouvernement, le Réseau Madagascar de Gestion Locale des Ressources Marines (MIHARI) représentant les communautés locales, le WWF représentant les partenaires d’appui, le Groupement des Armateurs à la Pêche Crevettière de Madagascar (GAPCM) représentant le secteur privé.