Madagascar : Ne laisser personne en marge des prochaines élections

19 avr. 2017

(Photo: R.Hassanaly/PNUD Madagascar)

Plus de 9 millions d’électeurs, dont 4 millions de femmes, seront mobilisés pour les prochaines élections à Madagascar. C’est le résultat proclamé par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) lors de la présentation du fichier électoral qui a suivi la Révision Annuelle de Liste Electorale 2016-2017 (RALE). Le PNUD, dans le cadre de l’Assistance Préparatoire au Processus Electoral, accompagne la CENI pour une plus grande participation des femmes et de jeunes aux élections conformément aux Objectifs de Développement Durable (ODD) et aux vœux de l’Etat de Madagascar de promouvoir des élections inclusives avec une participation exhaustive des citoyens et citoyennes malgaches.

Accroitre la participation des femmes et des jeunes

Sous le leadership de la CENI, le PNUD a appuyé RALE, menée du 1er décembre 2016 au 31 janvier 2017 avec pour objectif de d’atteindre 10 millions d’électeurs.

Une stratégie orientée sur l’éducation civique électorale et la sensibilisation a permis de toucher à la fois les zones géographiques et les franges de la population les plus touchées par les électeurs manquants à Madagascar. Ainsi, les groupes marginalisés principalement constitués de femmes et de jeunes, dans les régions sud de Madagascar, ont été massivement sensibilisés et appelés à s’inscrire sur la liste électorale afin de jouir de leur droit civique et exercer leur devoir citoyen.

A ce jour, la liste électorale de Madagascar est riche de 675 000 nouveaux électeurs enregistrés dont 500 000 jeunes et plus de 230 000 femmes. Soit une hausse totale de près de 6,33% d’inscriptions supplémentaires.  Des chiffres qui résultent des investissements effectués par le PNUD et la CENI, mais aussi de l’implication des parties prenantes au processus électoral à tous les niveaux tels que les Chefs Fokontany (quartiers), le Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, ainsi que les médias nationaux et locaux.

Des efforts à maintenir en 2017

En février 2017, le PNUD a lancé avec la CENI et des partenaires internationaux le projet de Soutien Au Cycle Electoral à Madagascar (SACEM) qui prévoit l’appui à la mise en place d’un guichet unique facilitant l’inscription à la liste électorale à travers la délivrance des jugements supplétifs d’acte de naissance et l’acquisition de Carte Nationale d’Identité (CNI). Des activités de mobilisation et de sensibilisation sont également prévues pour la prochaine RALE qui doit débuter en décembre 2017.

Pour rappel, le PNUD accompagne Madagascar depuis 2016 dans la préparation d’élections transparentes, démocratiques et apaisées. Le projet l’Assistance Préparatoire au Processus Electoral a permis d’appuyer le lancement de la RALE, le renforcement de la gestion de données du ficher électoral avec un logiciel plus performant, l’évaluation du cadre légal en matière électorale, mais surtout l’appui à l’instauration d’un climat de paix et de dialogue via des ateliers de concertation avec les partis politiques et la société civile.

Les prochaines échéances électorales de 2018  constituent un enjeu majeur pour le pays.  Elles seront les premières élections régulières depuis celles de la sortie de crise en 2013. La crédibilité de ce processus apportera la garantie de la stabilité politique, démocratique et sociale de Madagascar.