Les Libertés publiques, le maintien de l’ordre et la protection des Droits de l’homme en période électorale au centre d'un atelier organisé à l’intention des membres des Forces de l’ordre et de sécurité malgaches.

8 oct. 2013

Une soixantaine d'éléments de Force de l'Ordre et de sécurité malgaches issus de l'armée, de la gendarmerie nationale, de la police nationale, venant des 22 régions de Madagascar, participent depuis ce matin à un atelier de sensibilisation et d'information sur les Libertés publiques, le maintien de l’ordre et la protection des Droits de l’homme en période électorale à l'hôtel Carlton Anosy, du 08 au 10 octobre 2013.

L'atelier est organisé conjointement  par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) à travers le Projet d'Appui au Cycle Electoral à Madagascar (PACEM), l'Office du Haut Commissariat aux Droits de l'Homme (OHCDH), le Centre des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC) et la Commission Electorale Nationale Indépendante pour la Transition (CENI-T).

A la cérémonie d'ouverture officielle de cet atelier, à laquelle ont participé des membres du gouvernement malgache, des membres du corps diplomatique et des membres de la CENI-T, Fatma Samoura, Coordinatrice résidente du Système des Nations Unies  a loué l'engagement du gouvernement malgache, à travers ses diverses  institutions et des responsables civils et militaires malagasy à mobiliser les ressources internes pour réussir les élections. Elle a soutenu à l’occasion que « les Forces de l’Ordre et de Sécurité ont un rôle à jouer maintenant et auront davantage un rôle important à jouer dans les jours et semaines à venir en matière de maintien de l’ordre, du respect des droits de l'homme et de préservation des libertés individuelles et collectives mais aussi des biens publics et privés pour une sécurisation effective du processus électoral ».

Dans son allocution d’ouverture, Béatrice Atallah, Présidente de la CENIT a présenté les défis du processus actuel. Elle a souligné que « nous avons besoin de protéger l’intégrité  du processus électoral dans son ensemble dans le respect des droits et de la dignité attachés à l’homme et aux institutions». Elle a ainsi déclaré que « l’élection par laquelle nous allons être éprouvées puisse servir de bon exemple pour les pays frères qui nous regardent en ce moment. Une issue pacifique sera à l’honneur de tout un chacun. Le contraire serait préjudiciable à notre image ».

Durant trois jours, la soixantaine de participants des Forces de l’Ordre et de sécurité  à cet atelier se concentreront sur les aspects juridique et opérationnel du processus électoral et les instruments internationaux des droits de l’Homme ratifiés par Madagascar, avec un accent  particulier sur les droits civils et politiques, les dispositions constitutionnelles, juridiques et réglementaires malgaches protégeant les libertés publiques  , le maintien de l’ordre et la gestion des foules en période électorale dans un échange d’informations et d’expériences respectives dans ces domaines. A l’issue de l’atelier, il est attendu que ces éléments des Forces de l’Ordre et  de sécurité soient mieux outillés pour sécuriser le déroulement des élections dans un climat apaisé et  respectueux des droits et des libertés. 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Madagascar 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe