Nos objectifs

 Habitants de Ambatolily-Milenaka à Toliara

Une réponse multi-sectorielle est adopté par le PNUD pour lutter contre la pauvreté à Madagascar. Elle touche non seulement la promotion de l'emploi et des opportunités productives aux groupes vulnérables, les microfinances, le développement du secteur privé, les microfinances et l'éducation mais également l'amélioration de l'accès des groupes vulnérables aux infrastructures de base.
Le programme comprend cinq résultats essentiels :

  • Les dispositifs d’information, d’orientation et d’appui (iTaFa) aux populations et aux entreprises en matière de promotion économique et sociale sont mis en place et opérationnels au niveau des zones cibles
  • Les Fokontany et les organisations communautaires à la base au niveau des communes cibles sont organisés et renforcés pour identifier et saisir les opportunités de promotion économique et sociale
  •  Les organisations intermédiaires (CCI, institutions de promotions des investissements, groupements professionnels) d’appui aux PME sont en mesure de fournir des services de qualité et adaptés aux besoins
  • Le concept de « marché inclusif » est promu à travers la mise en place de partenariats et l’accompagnement des entreprises
  • Les plans d’aménagement des ressources en eau sont élaborés et diffusés.

Comment procédons-nous?

Des institutions de promotion de l'emploi ont été mises en place (Structures de l'Office Malgache pour la Promotion de l'Emploi) dans 16 régions de Madagascar. Cinq centres d'information, d'orientation et d'accompagnement permettront aux populations des localités cibles d’avoir plus facilement accès aux opportunités d’emplois. De même, l’étude sur l’emploi réalisée en collaboration avec le BIT (Bureau International du Travail) permet d’avoir une compréhension plus approfondie de l’impact de la crise socio-politique sur l’emploi et d'éclairer les politiques et stratégies y relatives. Des avancées sont à noter également dans le domaine de l'alphabétisation avec la mise en place du cadre institutionnel, combiné avec des actions de terrain et des ressources supplémentaires mobilisées. Le cadre institutionnel d'une gestion intégrée des ressources en eau a été également développé, avec le renforcement du nouveau Ministère de l'eau, la préparation du projet de décret sur la GIRE, la redynamisation de l'Autorité nationale de l'eau et de l'assainissement, la mise en place de la base de données sur les ressources en eau, et l’inventaire des ressources en eau.

Sur la promotion du Secteur Privé, les interventions du PNUD ont permis au MECI (Ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie) de disposer d’information et d’outils de planification/décision et de suivi pour le développement du secteur privé, à travers : l'état des lieux sur les initiatives en faveur du Secteur Privé, l'audit organisationnel du MECI en terme d’appui au Secteur Privé, l’établissement d’un plan de développement du Secteur Privé avec son cadre de suivi évaluation. Le PNUD a également contribué à l’amélioration des conditions de développement des PME par la mise en place de 4 Centres Economiques Régionaux pour le Développement des Industries et du Commerce (CERDIC), la réalisation de l’état des lieux de la concurrence à Madagascar et l’élaboration ainsi que l’adoption de la loi sur les exportations.

Les interventions dans le domaine de la promotion de la finance inclusive ont permis la révision et l'alignement de la Stratégie Nationale de la Microfinance aux priorités du Madagascar Action Plan (MAP) et son approbation par le Gouvernement, l'amélioration du cadre légal et réglementaire du secteur de la microfinance grâce à l'application de la nouvelle loi, la réalisation des études-diagnostics des besoins en services financiers de deux zones de concentration du PNUD, la mise en place de la base de données sur la microfinance et l'élaboration de la stratégie de communication de la microfinance élaborée.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Madagascar 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe