Projet d'appui au cycle électoral à Madagascar (PACEM)

Contexte du projet

La crise sociopolitique et économique qui perdure depuis 2009 a ralenti considérablement les efforts de développement du pays et accéléré les inégalités sociales et la paupérisation de la société malgache. En 2011, les efforts soutenus de la communauté internationale en vue d’une sortie de la crise politique ont permis d’aboutir à la signature par 10 plateformes politiques de la Feuille de Route proposée par la SADC le 17 septembre 2011. Un Premier Ministre de consensus a été désigné le 28 octobre 2011 et un Gouvernement de transition mis en place le 21 novembre 2011.

Conformément aux procédures d’intervention du Système des Nations Unies en matière d’Assistance Électorale, Une mission d’évaluation des besoins électoraux a été conduite par le Département des Affaires Politiques de l'Organisation des Nations Unies (ONU), du 22 avril au 8 mai 2012 à Madagascar.  Les recommandations issues de cette mission ont été approuvées par le Secrétaire Général de l’ONU, donnant lieu à la mise en place par le PNUD et ses  partenaires du Projet d’Appui au Cycle Electoral 2012-2014 à Madagascar, en abrégé PACEM. La période de mise en œuvre du projet PACEM a commencé le 24 octobre 2012 et couvre tout le cycle électoral jusqu’au 31 décembre 2014

Les résultats attendus

  • Les Institutions Nationales (CENI-T, la Cour Électorale Spéciale, la Haute Cour Constitutionnelle) ont organisé et supervisé de façon professionnelle et responsable des élections libres, crédibles, transparentes et non violentes en 2013 ;
  • Les institutions contribuant au renforcement de la démocratie et à la promotion de la paix (les partis politiques, les organisations de la société civile et les médias) ont joué de façon adéquate leur rôle pour que les scrutins se déroulent de façon citoyenne, inclusive et sans violence
  • Accroitre le taux de participation aux élections pour la population en âge de voter ;
  • Les institutions nationales en charge de la conduite du processus électoral ont acquis des compétences et se sont professionnalisées en vue d’une autonomisation après la période couverte par le cycle électoral.

Défis et stratégie du projet



Le PACEM appuie les efforts du Gouvernement malgache dans l’organisation des élections transparentes et crédibles, étape indispensable dans le processus de sortie de la crise. La stratégie d'intervention du projet s’inscrit dans le cadre du mandat global du PNUD en matière de gouvernance démocratique.

 La mise en œuvre des activités du projet s’articule autour de deux (2) axes d’intervention:

  • Un premier axe qui cible l’appui à court terme à la CENI-T et aux autres acteurs nationaux pour la tenue effective et efficace des élections générales et locales (présidentielle, législatives, communales) permettant une rapide sortie de crise. Cet axe comporte 4 domaines-clés:
    (i) l’informatisation des opérations électorales pour l’amélioration de la qualité du fichier électoral et pour sa consolidation au niveau national ;
    (ii) la formation du personnel électoral;
    (iii) l’organisation technique et matérielle des différents scrutins ;
    (iv) la gestion des contentieux liés au processus électoral ainsi que les mesures d’apaisement pour l’instauration d’un climat électoral serein.
  • Un deuxième axe qui couvre tout le cycle électoral, période électorale incluse, et qui se concentre sur les activités liées à la consolidation de la démocratie et de la gouvernance participative, à travers le renforcement à moyen et long terme des capacités des acteurs nationaux. Il s’adresse aux institutions publiques, partis politiques, organisations de la société civile, les sages et médias impliqués dans le processus électoral. Il inclut les activités de prévention de conflits et de renforcement du dialogue ainsi que celles liées à la sensibilisation et à l´éducation civique dans le but de promouvoir la participation citoyenne et d’assurer l’intégrité du processus de manière non violente, apaisée.et inclusive.


APERCU DU PROJET
Statut/Période
Actif/2012-2014
Budget 2014
 
Budget 2013
USD 11.332.508
Couverture géographique
tout le territoire
Parties prenantes
Commission Electorale Indépendante pour la Transition (CENI-T), PNUD, Union Européenne, Commission de l’Océan Indien, Suisse, Norvège, Japon République de la Corée
Point focal au PNUD
SIMON-PIERRE NANITELAMIO, Conseiller Technique Principal
Liens utiles sur le projet
Télécharger les plans de travail du PACEM